Yoga et sa pratique adaptée à chacun

posture de yoga

Yoga et sa pratique adaptée à chacun

Aujourd’hui on peut dire que presque tout le monde sait ce qu’est le yoga, ou en a au moins une idée. Cependant cette pratique est rarement vue comme une partie de la thérapie ayurvédique…

En réalité, malgré l’origine commune du yoga et de l’ayurvéda, ce premier a été modifié et divisé, raison pour laquelle beaucoup de personnes le classent comme exercice physique, ce qui est finalement très réducteur. Étymologiquement yoga signifie union: l’union de notre corps et de notre esprit, l’union entre notre être et l’univers, l’union entre notre âme et l’âme universelle, l’union entre les 5 éléments qui nous constituent et les 5 éléments à l’extérieur de nous, etc.

Dans cet article je voudrais vous transmettre la liaison entre le yoga et l’ayurvéda et, plus encore, comment adapter la pratique yoguique à chacun. Pour cela je vais  vous parler un peu de mon « parcours yoguique »:

Yoga posture du guerrier numéro 3

Je pratique moi-même le yoga depuis toute petite… Dans ma petite ville, Tomar, à l’intérieur du Portugal, j’ai connu le Hata yoga et à l’époque on m’a annoncé que ce type de pratique était la plus  »pure » qui existait, il s’agissait du « vrai » yoga. A l’époque je percevais cette pratique comme un exercice physique où je faisais un genre de gymnastique en même temps que je travaillais ma respiration. Cela m’apportait du soulagement physique mais aussi mental et même spirituel, même si à l’époque je ne me posais pas trop de questions sur ces choses-là.

A Lisbonne, pendant mes études à la fac, j’ai pu pratiquer le Swasthya yoga, puis plus tard à Toulouse j’ai connu le Kundalini, l’Asthanga, etc, etc, etc… J’ai connu une multitude de différents types de yoga au fur et à mesure que la vie me les présentait. J’ai même repris des cours de Hatha à plusieurs reprises et dans différents pays et je me suis aperçue que chaque professeur apportait sa touche personnelle et j’ai ainsi conclu qu’il n’existait pas de « vrai » Hatha yoga. Chaque professeur ou yogui que j’ai pu connaître expliquait toujours que sa pratique était la plus parfaite, ou la plus vraie, la plus ceci ou la plus cela… Moi, je voulais juste trouver la pratique qui me correspondait le mieux…

Au Kérala, en Inde, pendant ma formation de professeur de yoga (que je n’exerce pas à ce jour) j’ai appris que le Kundalini yoga, l’Asthanga yoga, entre autres, constituaient de simples étapes d’un même et seul yoga: le Hatha. La pratique de chaque étape devrait donc être adaptée à notre niveau et à notre prakruti ou constitution de base.

Yoga posture étirement

Quelques mois plus tard j’ai pu pratiquer à Auroville, en Inde, le yoga de Sri Aurobindo qui était complètement différent de tout ce que j’ai pu expérimenter, mais j’ai ressenti un tel bonheur et amour que je ne pourrais vous le transmettre en mots… Le professeur de ce cours avait étudié le yoga toute sa vie et avait même un doctorat en sciences yoguiques. Et lui, dans toute son humilité, m’a expliqué, qu’après toutes ses années de recherches, il avait compris qu’il n’y a pas un vrai yoga, mais de très nombreuses approches, ce qui permet justement à chacun de trouver la pratique qui lui correspond au mieux.

Depuis, je pratique le yoga seule chez moi tous les matins. Je pratique ce qui me correspond, selon ma prakruti en ayurvéda, mais aussi selon l’énergie du moment et selon ce que je ressens comme besoin. Parfois je pratique 15 minutes, d’autres une heure et demie… Parfois je fais plus d’assanas, d’autres plus de pranayama ou de méditation… Tous les jours je change car il n’y a pas deux jours semblables. Je ne sais pas si un jour je rejoindrai un nouveau cours mais pour l’instant cette pratique solitaire me correspond.

Selon l’ayurvéda on adapte notre diète, notre travail, notre activité physique, nos hobbies et nos traitements à notre prakruti ou constitution de base. Il est donc aussi naturel que la pratique du yoga soit aussi adaptée à chacun.

Ainsi, à ce jour, le meilleur conseil que je peux vous donner pour votre pratique du yoga est de vous écouter, d’écouter vos besoins, de faire travailler votre intuition, car vous savez mieux que quiconque ce qui est bon pour vous. 

Partant de cette bonne base je vous donnerai des outils plus concrets pour rééquilibrer les doshas vata, pitta et kapha, grâce au yoga, lors des prochains articles.

S’il vous reste des questions, n’hésitez pas à les partager en commentaire. 🙂